J'irai cracher sur ton micro-ondes

La cuisine facile et presque toujours chic pour les grosses feignasses

10 mai 2006

Le quatre-quarts gentil au citron, par Ninon

Non mais, voilà : Merlin voulait faire un gâteau au citron.
Et moi je voulais donner un cours de chimie. Et du calcul mental simple, disons, pour un enfant de cinq ans (et demi).
Oui, disons comme ça.
Comme je n'ai pas de balance, j'ai demandé à des amis bienveillants de peser des oeufs pour moi, jusqu'à ce qu'on me fasse remarquer que le poids était écrit sur la boîte.
Je suis tellement distraite, moi canard_en_plastique

Voilà, il semblerait qu'un oeuf genre gros pèse 70 grammes.
Je demande à mon jeune assistant d'effectuer une addition.
Trois oeufs à 70 grammes, ça donne... ?
Un moment et des doigts dépliés plus tard, nous voici en mesure de certifier les proportions suivantes :
210 grammes de farine (enfin, 150 grammes de farine + 60 grammes de Maïzena)
210 grammes de beurre
210 grammes de sucre (dont un quart de cassonnade parce que je n'avais plus de sucre, et vous n'imaginez pas comme le Franprix s'est éloigné depuis mon déménagement)
1 pincée de sel, un demi-sachet de levure chimique.
Deux citrons dont un vert.

Il doit y avoir une méthode plus rapide - mais certainement moins bonne, hein pingouinosourit1. En tout cas la mienne, la voici :

Faire tiédir le beurre de manière qu'un enfant de cinq ans (et demi) puisse le réduire en pommade à la fourchette (pommade, ça veut dire très mou, mais pas fondu. Sinon, le gâteau a moins le goût du beurre, et il est moins léger, enfin, léger, on se comprend). Si vous n'avez pas d'enfant sous la main, réduisez le beurre avec une fourchette vous-même, je réexplique pas le coup de la pommade, non plus, et, pendant que j'y songe, un petit interlude cinématographique :
siste_tango_i_paris

Râper finement (sinon ça fait des bouts qui font faire "pfftt pfftt" aux mangeurs délicats, après) le zeste des deux citrons direct au-dessus d'un grand saladier.
Presser le citron vert. L'enfant peut faire ça. Il n'en a même pas renversé, tiens.
Mettre le sucre dans le grand saladier, séparer les blancs des jaunes, les jaunes vont dans le saladier, les blancs dans un autre truc pratique pour être battus en neige, parce que la neige, ça fait plaisir quand il fait si chaud.
L'enfant peut battre les blancs. Au fouet électrique. Il est content, ça fait un bruit d'hélicoptère. Quand on est grand, on trouve ça un peu chiant : on n'entend plus Nova, mais on se fait une raison.
C'est bien ferme ? On passe aux jaunes, alors, en changeant les fouets si on a de quoi (les fouets à pâtes, ceux en tire-bouchon), autrement on se résigne à en foutre partout.
Non, pas d'illustration.
Donc on fait une sorte de sabayon avec le sucre et les jaunes : il faut que mousse un peu et que ça devienne blanc, voire que ça "fasse le ruban", mais j'en connais qui vont encore me faire des réflexions pincées sur le vocabulaire, bref, ça doit couler plat et épais quand on lève la spatule, et être crémeux et délicieux, n'essayez pas de tout groinfer en douce avec les doigts, l'enfant de cinq ans (et demi) vous regarde, voire vous jalouse.

Hop, c'est le moment d'ajouter le beurre très mou. L'enfant le fait, si vous êtes patient. Pendant ce temps vous pouvez, par exemple, lire une chronique de Vialatte à voix haute pour vous détendre.
Rincer l'enfant, qui est un peu gras, mais content. Vous, vous ferez ça proprement, évidemment. Enfin essuyez-vous les doigts sur le moule, ou, mieux, pensez à faire l'opération pommade dans le moule direct, la vaisselle, ça soûle.
Ajouter le jus de citron, aussi. Touiller, pas trop fort, ça éclabousse, dis donc, ça pique, maman, ce truc, vous dit l'enfant de cinq ans (et demi), qui fait comme s'il était devenu idiot pingouinosweat

(J'oublie de préciser que, au passage, vous en avez profité pour développer deux leçons de chimie sur
1) la transformation d'une flaque gluante et translucide en neige compacte, et
2) les mystères de l'émulsion sucre + jaunes d'oeuf, je ne vous infilige pas les détails, vous savez tout ça aussi bien que moi.)
(Mais si, allons.)

Hop, la farine (le sel, la levure). C'est là que vous êtes content d'avoir ces fouets à pâte, sinon, servez-vous de votre robuste poignet.
Non, pas d'illustration non plus, les piles chargeaient.
Pas d'interlude cinématographique, non, il est un peu tôt milkapingouino

Je relis, je pense que je n'ai rien oublié. Ah, si, les blancs, qu'il faut ajouter avec précautions et une spatule en caoutchouc.
L'enfant aime montrer qu'il est délicat. Rouvrez L'éléphant est irréfutable, surveillez du coin de l'oeil. Essuyez.

Voilà, c'est presque fini. Verser la pâte dans un moule comme vous voulez.Enfourner à thermostat 6-7 une quarantaine de minutes.
Après une demi-heure de cuissson, sortir le gâteau et l'arroser avec le jus du second citron mélangé avec du sucre (ou de la cassonnade, je rappelle que je ne suis pas sortie entretemps. Je sais, au lieu de lire des chroniqueurs auvergnats... ). Remettre au four. Dix minutes. Oui, 30 + 10 = 40.

Moi, je ne suis pas téméraire, je le laisse refroidir dans son brave moule en Pyrex : il est fragile, ce gâteau.

Au final, nous avons : un jeune enfant assez sale mais réjoui, et de plus instruit (et à cinq ans (et demi), c'est important) ; un gâteau exquis.

Ah oui, je vous montre, les piles sont bonnes, cette fois voltapingoui5

gatocitron_1

gatocitron_2

gatocitron_3


Posté par sundaymorning75 à 22:52 - Desserts - Commentaires [4] - Permalien [#]

Commentaires

    Miam

    Merci de tenir ton blog à l'heure. Tiens j'en profite pour te dire que j'ajoute tu viens de t'ajouter dans mes favoris à manger

    Posté par Xeen, 11 mai 2006 à 14:45
  • Bouh et en plus tu me fais bafouiller :'(

    Posté par Xeen, 11 mai 2006 à 14:46
  • J'ai testé, c'était gras à souhait (j'avoue que je fais fondre le beurre d'habitude, mais là je n'ai pas osé subir ton courroux
    Seul raté : quand j'ai versé le jus de citron pendant la cuisson, le gâteau il a fait psssssscccccchhhhhhhh (la belle butte s'est un peu dégonflée, quoi)
    Prochaine étape, la crème aux oeufs au citron !

    Posté par dieudeschats, 30 juin 2006 à 13:49
  • Angela

    Je me demande si je n'ai pas toujours rêvé d'un chat comme celui-là...

    Posté par Ninon, 02 juillet 2006 à 18:59

Poster un commentaire