J'irai cracher sur ton micro-ondes

La cuisine facile et presque toujours chic pour les grosses feignasses

25 octobre 2006

Les beignets de crevettes, par Fred 999

200 lignes sur des tartines, et pourquoi pas un jambon - beurre ? Internet c’est N’IMPORTE QUOI.

Pour la pâte à beignets, il faut 100 g de farine, un demi-sachet de levure (le truc rose façon Mémé fera l’affaire), un oeuf, une cuillérée à soupe d’huile, un demi-verre d’eau et en option un trait d’huile de sésame. Si y a un supermarché asiate pas loin, on peut toujours prendre la farine spéciale kikoo mes beignets y sont comme dans Dragon Ball trop lol, mais sans c’est aussi bien, et on aura l’air beaucoup moins con quand les beignets ne ressembleront pas du tout à la photo sur l’emballage.

farine

On mélange, on touille, on est heureux de vivre, et ça donne :

pate

Y en a pas beaucoup, ça tombe bien y a pas besoin d’en faire des tonnes.

On va laisser reposer la pâte , pendant ce temps-là on décortique les crevettes (décongelées) qu’on aura bien pris soin d’acheter chez les ASIATES, CONGELEES, CRUES et NON DECORTIQUEES. Si on les achète cuites façon moi j’vais au marché le dimanche au lieu d’mater Téléfoot, elles seront trop cuites. Si on les achète congelées et décortiquées, elles n’auront pas d’goût. Si on les achète chez Picard, autant aller au resto, pour le même prix y aura un clampin pour faire la bouffe. Donc chez les ASIATES, CONGELEES, CRUES ET NON DECORTIQUEES.

J’préfère.

Après trois Editions du Week-End en boucle, on fait revenir quelques minutes les crevettes avec de l’ail au fait-tout, faut qu’elles soient tout juste cuites.

crevettes

De là, on met 3 cm d’huile dans le fait-tout (ouais Dadou, le reste du saindoux pour la tartiflette si tu veux, après tout j’cotise pas à la Sécu pour rien), on met ça à feu très vif sinon ça met trois plombes à chauffer, et quand y a des bulles, on prend une crevette par la queue (LOL), on l’enduit de pâte, et on la plonge dans l’huile bouillante :

avant

De là on s’dit « connardos t’aurais pu nous prévenir ça éclabousse de partout j’me suis ruiné », alors on enfile son tablier :

tablier

Le temps d’enfiler le tablier y a déjà un côté qui commence à cramer alors vite on se dépêche et on retourne la crevette :

apres

Et quand c’est bien doré, on peut sortir son beau beignet de l’huile et le mettre à reposer sur deux épaisseurs de papier absorbant.

pret

A servir avec de la sauce piquante, la Sriracha par exemple. Nan y a pas d’photo, c’est chez les Asiates, tu connais l’chemin.

Posté par sundaymorning75 à 22:08 - Entrées, en-cas - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires

    Impressive.
    J'en étais resté aux osties rouges qui font plop dans l'huile bouillante

    Posté par mwinmwin, 25 octobre 2006 à 23:02

Poster un commentaire