J'irai cracher sur ton micro-ondes

La cuisine facile et presque toujours chic pour les grosses feignasses

11 novembre 2007

Les amis, c'est formidable, par Ninon

Voilà. Grâce à Maldo, ce blog que vous aimez tant est enfin rentré de vacances.

Comme quoi on ne peut pas à la fois crocheter des maniques, faire la cuisine, sublimer son existence et être tordante, enfin il faut parfois faire des pauses (oh, le clown ! ) (non, en fait, ça ne s'est pas du tout arrangé).

Mon fils a même eu 7 ans pendant ce temps-là. Le 22 octobre, comme d'habitude (TOUTE LA JOURNEE JE VAIS JOUER A FAIRE SEMBLANT§§§) (je vous prie de m'excuser, c'est l'émotion) (ou ce joyeux petit fronton 2004)

J'ai proposé un vrai défi, un peu comme l'année dernière. A la fin, on en était venus à élaborer théoriquement une sorte de gratte-ciel pyramidal chocolat framboises. Je savais que j'allais bricoler ça avec la recette de la Reine de Saba de Françoise Bernard (vous noterez l'importance de l'ordre d'arrivée chez le complément du nom), il était question de cimenter le tout avec une sorte de meringue suisse dotée de marbrures vertes (je suis toujours la mêre du même enfant) et de déployer une escadrille de magnifiques framboises calibrées sur le faîte de la chose, et sur les étages inférieurs.
Le prix de la neuve framboise parisienne fin octobre incitant plutôt à la recréation immédiate du gang des postiches, ce lundi 22 octobre, vers 17h, j'ai passé la porte de mon nouveau Picard (oui, entre les Kaiserschmarren et maintenant, j'ai déménagé, mais pas très loin. Mais ça change tout) munie de mon enfant fraîchement entré dans l'âge de raison (et avec toutes ses dents, c'est important de le souligner).
Nous arrivons à l'approche du congélateur à fruits. J'avais déjà en main un paquet magnifique de framboises entières quand cet enfant, la tête dans le congélateur voisin, s'exclama : "Maman ! C'est pas la peine de t'embêter, j'aime autant ce gâteau au chocolat, là, tu sais, celui qui croque en bas ?"
La voie de la raison ? (je veux dire, la mienne, enfin, il serait temps)
Je n'ai même pas discuté. J'ai dit "oui, quelle bonne idée", comme si je ne venais pas de mettre mon orgueil de pâtissière dans ma poche avec mon foulard rose (oui, celui avec des têtes de mort) par-dessus.
Le temps de rentrer, de faire la maligne avec les Smarties, je n'ai pas non plus retrouvé les bougies généralement affectées à cet usage, égarées dans le déménagement (oui bien sûr qu'il y a encore des cartons, vous rigolez ou bien ?).

Néoréaliste demandant l'impossible, opus I :

gato_danniv

Posté par sundaymorning75 à 20:49 - Contes de fées - Commentaires [9] - Permalien [#]

Commentaires

    Je crois que ma fille à moi-la grande a une passion pour le même gâteau, fort heureusement je n'ai pour ma part pas la moindre fierté pâtissière à préserver
    Bon anniv' en retard à ton raisonnable ! (le mien a lui aussi toujours toutes ses si jolies quenottes et je ne suis pas pressée qu'il lui pousse des ratiches géantes)(mon tout-petit)

    Posté par Alexandra, 11 novembre 2007 à 20:55
  • J'y suis pour rien cap'tain !

    Ta plume elle a pas besoin de moi pour courir sur le papier Ninon, et ta fierté de pâtissière elle ferme sa gueule face à ta fierté de maman. Enfin je ne suis pas certain d'être très sûr de ce que je dis, là, du coup... J'ai bu du whisky, beaucoup

    Posté par Maldoror, 11 novembre 2007 à 23:07
  • J'y suis pour rien cap'tain !

    Ta plume elle a pas besoin de moi pour courir sur le papier Ninon, et ta fierté de pâtissière elle ferme sa gueule face à ta fierté de maman. Enfin je ne suis pas certain d'être très sûr de ce que je dis, là, du coup... J'ai bu du whisky, beaucoup

    Posté par Maldoror, 12 novembre 2007 à 00:16
  • Malgré tout, malgré la saison

    Et tu chercherais des circonstances atténuantes à la perfection dans l'étalage des fruits frais ?!

    Ton fils a l'âge d'AVOIR raison. Et tu comblas en plus ses désirs les plus fous en ajoutant des Smarties ?!?

    La fierté passe aussi par la raison. Enfin je pense. Faudra que je réchéflisse à ça...

    (Le 22 m'est passé sous le nez, comme tous les jours depuis le onze d'un mois dont je ne me souviens plus du nom. Le pire avec les jours qui sentent rien, c'est qu'on peut même pas les sniffer.)

    Ninon, t'es mon idole ! Tu veux m'adopter, dis ?

    Posté par Tralala, 12 novembre 2007 à 01:48
  • Hmmmm quand même, je l'aime aussi beaucoup ce gâteau-là.
    Pis la déco
    Pis le grand garçon
    Et même une Tralala qui passe

    Alors merci, quoi

    Posté par Isadora, 12 novembre 2007 à 11:29
  • Welcome back, donc alors didon !

    Posté par Aka, 12 novembre 2007 à 13:45
  • comme un pou

    Je suis tres vexee, le blog a mange par DEUX fois le commentaire a la fois tendre et proprement desopilant que j'avais ecrit pour feter le retour de mon blog adore. Alors je ne boude pas, mais c'est bien parce que c'est vous

    Posté par gluglu, 12 novembre 2007 à 15:28
  • Merci...

    Je devrais revenir plus souvent, c'est bien doux de vous lire tous.

    Posté par Ninon, 12 novembre 2007 à 22:23
  • Et un grand merci a Maldoror

    Posté par gluglu, 13 novembre 2007 à 09:22

Poster un commentaire